• Chapitre 1: Départ

    La femme était âgée d'une quarantaine d'année. Elle portait une robe verte, qui tombait jusqu'au pieds. Elle était grande, mince, avec des yeux gris. Malgré qu'elle ne soit pas si vieille, elle avait pas mal de cheveux blancs. Ils étaient assortis à ses yeux gris souris. Quelque rides parcouraient son visage, mais une douceur et une bonté extraordinaire se lisait dessus. Cependant, son dos courbé semblait confirmé la fatigue et la dureté de son travaille dans la fabrique de machine. Bien que ce soit surprenant, elle était aussi une épouse et une mère dévoué. 

    Il était assez tôt lorsque la femme s'était habillée. Elle préparait des patisseries pour sa fille, qui partait dans moins d'une heure. Elle mit tout dans le four pour trente minute, puis traversa le couloirs aux murs blancs cassé avec quelque photos de famille qui les parcouraient. Elle entra dans la petite chambre rose pâle de sa fille âgée de 15 ans. La brigade anti-divertissement rendait cette chambre d'adolescente comme une chambre d'adulte, avec aucune indication sur la passion de la jeune fille. Seulement quelque cadre posés sur son bureau, ainsi qu'un ordinateur et des cahiers étaient disposés dans des rangements adéquats. Une armoire simple, en bois sculpté, qui paraissait très ancienne, ainsi qu'une commode sculpté selon le même modèle, étaient disposées sur le mur ouest de la chambre, à l'opposé du bureau. La fenêtre était juste au dessus de celui-ci, des rideaux blancs et rose fuchsia empêchant la lumière du soleil levant passer. Enfin, au fond de la pièce, dans le coin nord-est, se trouvait le lit, en bois peint en blanc. C'était un lit deux place, avec un édredon noir, et un plaid rose. De cet édredon sombre dépassait un bout de chevelure blonde. C'était la jeune fille occupant cette chambre. Sa respiration régulière indiquait qu'elle dormait encore. Sa mère approcha a pas feutré et s'assit sur le bord du lit. Elle sourit tristement en pensant au départ de sa fille. Elle ne voulait pas encore perdre un de ses enfants. Mais elle ne voulait pas empêcher sa fille de trouver une vie meilleure... Elle caressa les cheveux de la blonde. 

    La mère: Mélanie... Ma chérie, il faut te lever... Ta navette part bientôt... 

    Elle avait prononcé ces mots d'une voix douce et bienveillante. 

    La mère: Aller Mel'. Debout.

    La jeune fille remua doucement. 

    Mélanie: Hum? Ah... Oui oui, j'arrive. Je finis juste la chanson maman. Encore une minute. 

    Elle se mit à chanter. 

    Mélanie: Kono namida wo kimi ni sasagu
    Motto kimi ga kagayaku nara... 

    La quarantenaire durcit un peu plus sa voix.

    La mère: Mélanie! Réveille toi!

    La jeune fille sursauta et ouvrit les yeux. Elle les cligna plusieurs fois.

    Mélanie: Pourquoi tu me réveilles si tôt maman?

    La mère: C'est le grand jour ma chérie.

    Elle se leva du lit et tira les rideaux. La lumière éblouie l'adolescente qui avait du mal à garder les yeux ouverts.

    Mélanie: Ah oui le grand jour...

    Ses yeux se posèrent sur sa valise et la tenue qu'elle avait préparée la veille au soir, tellement elle était impatiente de partir. Elle les ouvrit complètement et afficha un grand sourire sur son visage.

    Mélanie: Mais oui!! Le grand jour!!

    Sa mère rigola doucement en la voyant se lever d'un coup et faire son lit précipitamment. Elle s'arrêta de rire quand sa fille la fixa impatiemment.

    La mère: Qu'est ce qu'il y a?

    Mélanie: Tu peux sortir? Je dois m'habiller.

    La mère: Oui oui, pardon! Je vais voir si tes gâteaux sont cuits. Je te fais griller de la brioche pour déjeuner.

    Mélanie: Oui, avec de la confiture de fraise s'il te plait, merci je t'aime, maintenant dehors!

    La mère rigola et sorti de la chambre de sa fille. Elle retourna dans sa cuisine et sorti les biscuits et autres patisseries  du four, qu'elle mit dans une boite en plastique de telle sorte a ne pas les coller ensemble pour ne pas qu'elles s'abiment. Elle pensait vraiment à tout. 

    Mélanie finissait de s'habiller. Elle regarda son sac de voyage, prêt a être fermé. Elle jeta un oeil à la robe bleu disposé sur le mannequin en plastique. Les larmes lui montèrent aux yeux. 

    Mélanie: Je te ramènerai, je te le promet.

    Elle essuya l'eau coulant de ses yeux, puis mis dans son sac un petit coffret en bois et un cadre photo représentant deux jeunes filles en kimono souriantes, se ressemblant comme deux gouttes d'eau, mis à part la couleur des cheveux. 

    (ndla: elles ont la même couleur des yeux, on va dire)

    La blonde était Mélanie. La brune sa soeur jumelle, Mélody. Celle-ci était partie 10 mois plus tôt rejoindre les AKB0048. Seulement, du jour au lendemain, Mélanie et sa mère ne reçurent plus aucune nouvelle. Un jour, elles reçurent la visite d'un jeune homme qui était chargé de leur dire que Mélody avait disparue. Depuis ce jour, Mélanie s'était jurée de la retrouver, en suivant le même chemin qu'elle. 

    La mère de Mélanie l'appela depuis la cuisine. La jeune fille referma son sac et l'emmena dans l'entrée au même mur blanc cassé que le reste de la maison. Elle se dirigea ensuite vers la cuisine. 

    La mère: Voila Mélanie, j'ai préparée des patisserie pour que tu penses a moi pendant ton voyage! Et voila ton petit déjeuner. 

    Mélanie sourit tristement, puis embrassa la joue de sa mère avant de se mettre a table. Elle regarda le vers de jus de fruit, le bol de lait et les deux tartines de confitures avec envie. Puis elle regarda sa mère.

    Mélanie: Maman, tu manges pas?

    La mère: Non, je n'ai pas très faim. Pour tout te dire, je suis un peu anxieuse que tu partes. 

    Mélanie: Maman, t'en fais pas! Je te promets de revenir! 

    La mère: Je te fais confiance. N'oublies pas cette promesse. Elle te donnera la force de te battre pour atteindre ton but. 

    Mélanie: T'inquiète pas va! 

    Mélanie leva le pouce en l'air comme elle avait l'habitude de le faire pour rassurer sa mère. Elle souriait de toute ses dents. 

    Elle mangea rapidement, puis termina de se préparer. Elle alla devant la porte d'entrée, là où sa mère l'attendait. 

    La mère: Mélanie... C'est l'heure de ton départ. Si tu ne veux pas être en retard pour la navette, part maintenant. Allez dépêche toi. 

    Mélanie mit ses chaussures et son manteau. Elle regarda sa mère, et vit ses yeux briller. Elle se jeta dans ses bras. 

    Mélanie: Maman... Promets moi de ne pas pleurer. S'il te plait. 

    La mère: Je te le promets.

    Mélanie: Souviens toi de cette promesse, elle t'aidera a être heureuse, hein?

    La mère: Oui, tu as tout compris. 

    Mélanie se détacha de sa mère, sourit, pris ses affaires et ouvrit la porte. Elle leva les pouces une dernière fois en souriant de toute ses dents, puis partie en courant. Elle ne voulait pas voir sa mère pleurer, ni que sa mère la voit pleurer. Les larmes roulèrent sur ses joues, elles étaient de plus en plus nombreuse. Mélanie du s'arrêter pour les essuyer et se calmer pour éviter de tomber. Elle reprit son calme. Avant de continuer son chemin, elle regarda le paysage triste et monotone de sa planète. 

    Mélanie: Je sauverai Mélody, et je sauverai cette planète aussi. Je le jure.

    -----------------------------------------------------------------------

    Chapitre 1! Dîtes moi si je décris assez ou pas, s'il vous plait!!

    « Introduction

  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:54

    super chapitre , tu décris très bien je trouve , continue comma ça !

    2
    Mardi 11 Mars 2014 à 22:19

    Merci beaucoup! :)

    3
    Mercredi 12 Mars 2014 à 14:45

    *OOO* SUIIIIIITEEEEEEEEEEEEEEEE

    4
    Mercredi 12 Mars 2014 à 14:53

    Bientôt ^^

    5
    Mercredi 12 Mars 2014 à 15:19
    6
    Mercredi 12 Mars 2014 à 16:48

    J'adore sweety, j'ai hâte de lire la suite!

    7
    Mercredi 12 Mars 2014 à 18:17

    Merci Over!

    8
    Mercredi 12 Mars 2014 à 18:25

    Dit sweety c'est qui sur ton vava  ? *-*

    9
    Mercredi 12 Mars 2014 à 18:40

    Jung yong hwa *o*

    10
    Mercredi 12 Mars 2014 à 18:43

    Chconnai pas XD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :